LE CHOIX DU MOUVEMENT

Lors du lancement d'une nouvelle marque de montres, le choix du mouvement est bien plus compliqué que l'on pourrait croire. Le mouvement est le véritable coeur de la montre. Nous avions besoin de trouver un mouvement à la fois en adéquation avec nos valeurs éco-responsables, pratique au quotidien et pas trop cher afin de proposer une montre abordable. Mission compliquée.

Pour plusieurs raisons, le mouvement standard à quartz n'était pas une option. Il est certain que c'est la solution la moins onéreuse du marché, c'est pourquoi tant de marques optent pour celle-ci. Néanmoins les piles doivent être changées plusieurs fois. Ce n'est évidemment pas la meilleure solution pour réduire le gaspillage ou limiter la pollution qui menace la nature et les océans. Cela ne pouvait donc pas être notre solution.

Un mouvement mécanique aurait pu être une bonne option, mais entre un mouvement bon marché (pas nécessairement fiable) et un mouvement onéreux, qui aurait augmenté le prix de vente de la montre, cette solution ne semblait pas non plus idéale. En dehors de l'aspect financier, il y a également un autre aspect à prendre en compte pour les mouvements mécaniques : la commodité. Tout d'abord, un mouvement mécanique s'arrête tous les deux jours si vous ne portez pas la montre. Certaines personnes aiment cela, mais la plupart des gens ne supportent pas de devoir remettre leur montre à l'heure dès qu'elle s'arrête. Deuxièmement, tout objet mécanique doit être entretenue régulièrement pour éviter de s'abimer. L'entretien est onéreux. C'es pourquoi la solution la plus coûteuse n'est pas nécessairement la plus adaptée à la majorité des profils.

Cela dit, nous n'avons rejeté que ces deux options car elles équipent 99% des montres non connectées. 

L'acier recyclé que nous utilisons est de l'acier 316L, soit la plus haute qualité d'acier disponible. C'est également un acier 100% recyclé et anti allergique pour la peau. Il n'y a rien de plus à ajouter !

Donc, quelle solution reste-t-il... ? 

Vous rappelez-vous de cet horrible montre calculateur que vous utilisiez au collège pendant les cours de maths ? Ce petit panneau solaire était capable de faire des milliers de calcul, sans pile ni électricité... Pour la plupart d'entre nous, cet instrument scientifique fut notre première rencontre avec la technologie solaire.

La technologie solaire a significativement progressé au cours des dernières années. Lorsqu'elle est utilisée en horlogerie, elle offre des performances inégalables pour de nombreuses raisons :

Elle est alimentée par la nature. La lumière est gratuite, naturelle et illimitée. Notre mouvement absorbe cette énergie de partout et donne vie à notre montre, à l'instar du soleil pour les humains.

Elle est simple. Porter la montre trois heures lui offre jusqu'à six mois de réserve de marche, même sans lumière. En d'autres termes : l'énergie est perpétuelle.

Elle est éco-responsable. Pas de batterie à changer, l'impact est minimal.

Elle est sans entretien, sans frais annexe.

Selon nous, nous avions tous les ingrédients pour créer le meilleur produit possible. Nous n'avons donc pas réfléchi : notre mouvement sera solaire.

Une fois la technologie choisie, nous devions trouver le meilleur partenaire. Nous l'avons trouvé à Shiojiri City, au Japon. Seiko s'est construit une solide réputation dans le domaine de l'horlogerie et a pu nous accompagner dans cette aventure. Avec un taux de fiabilité de leurs mouvements de 99,5% et des ingénieurs capables de nous aider dans la conception de notre montre, que pouvions-nous demander de plus ? 

Mais alors, pourquoi les autres entreprises n'utilisent-elles pas cette technologie plus souvent ? 

Tout d'abord puisqu'il y a un manque de demande : la plupart des gens (comme nous-mêmes avant de lancer AWAKE), ne connaissent pas les avantages d'un mouvement solaire. Si les gens ne le connaissent pas, ils ne peuvent pas le demander. Nous espérons avoir suscité l'intérêt à propos de cette incroyable technologie.

Deuxièmement, lorsque les entreprises vendent des montres mécaniques qui n'ont pas vocation à être haut de gamme, elles cherchent les mouvements les moins chers pour optimiser leurs marges, malgré l'impact que représente un mouvement bon marché...

Aujourd'hui, beaucoup d'industries, que ce soit les constructeurs automobiles ou des États, investissent dans le solaire pour garantir une énergie verte, fiable et autonome. Savez-vous pourquoi ? Eh bien, comme dirait Elon : car c'est l'avenir.

De notre point de vue, c'était évident : il fallait opter pour la technologie solaire.